UA-122230937-1
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Bars

 

 

En passant devant le Blue Fox Coffee, qui vient malheureusement de déménager en banlieueEn passant devant le Blue Fox Coffee, qui vient malheureusement de déménager en banlieue

Petite sélection comme ça vient, au fil des pérégrinations :

 

- "L'Indé" est, nous dit-on, l'abréviation de "brasserie artisanale indépendante". On peut en visiter les installations symboliques le mardi après-midi (réserver au 05 53 68 65 66) ou en déguster les produits tous les jours de 9 heures à 2 heures, de même que les cocktails à la mode. L'endroit est assez immense pour y trouver un coin tranquille dans l'animation quasi permanente et socialement bien mélangée. Le décor est néo-post-industriel, nostalgique des années 1990, avec une grosse tête un peu mussolinienne et on peut y participer à diverses occasions de rencontres, comme les apéro-langues, bien recommandables. Voir aussi Tables.

- L'Endroit est une caverne, un "Mojito Club", un bar à tapas et un conservatoire de la tchatche entre gens qui se connaissent ou ne vont pas tarder à le faire. "Ici c'est l'Endroit et c'est comme ça !" est-il écrit au-dessus de la porte. La carrure du patron vous invite à le croire sans barguigner, histoire de ne pas sortir à l'envers. Voir aussi Tables. Adresse : 20-22 rue des Cornières, téléphone 05 53 48 18 22, ouvert du mercredi au samedi de 18h30 à 2 heures.

- Le Grand Café Foy est un ample bar-brasserie qui présente encore, vestige classé, quelques beaux éléments du patrimoine local. On aimerait qu'après bien des errements, dont une déviation rubgystique inutile, le lieu recouvre l'esprit historique dont il est fait, à rebours des grands bistrots populaires comme L'indé ou Le Radio City, contre lesquels il n'y a aucune raison qu'il se mette en concurrence, afin de recouvrer une clientèle moins jeune, frustrée de n'avoir plus aucun grand café-restaurant où se reconnaître. Le propriétaire de tous ces établissements étant le même, peut-être ce créneau en sera-t-il facilité.

- Le Café de la Bourse : ne cherchez pas, il n'y a pas de Bourse ; d'où vient cette appellation, sinon de la tendance régionale à toujours se hausser du col ? Le fait est que ce très grand café doit tout à sa situation et en profite au maximum. Mais comment bouder le plaisir qui consiste à s'espatarer dans un fauteuil à toute heure pour détailler les passantes et les passants ? La Bourse et la vie...

- L'Abri 111Welcome to the geek industry ! est le slogan de ce vaste bar traversant, situé derrière les cinémas de la Porte du Pin (en fait, 50 Cours du 14 Juillet, 05 53 99 87 70). Depuis le nom jusqu'à l'inspiration des cocktails originaux, tout y est inspiré par le monde des jeux. Ouvert jusqu'à minuit (deux heures le vendredi et le samedi).

- Le Gueuleton : Vincent, Arthur et Victor, ses jeunes fondateurs, semblent très investis dans les plaisirs gustatifs les plus traditionnels de nos régions (porc noir, canard gras, huîtres et vins fins), qu'ils acceptent de partager dans leur bar niché sous une aisselle du parking central, généralement le soir et le dimanche à partir de 11 heures. Téléphone  05 53 96 24 16. Leur site en dit beaucoup plus. Port du béret obligatoire pour sa consultation. Également à Nérac, Pau et Royan.

- Le Café Vélo : l'ancienne usine des eaux d’Agen en contrebas du pont-canal a été admirablement réhabilitée dans le respect de son architecture néo-classique à la Nicolas Ledoux par le cabinet Stéphane Thouin, qui a mis aussi en valeur tout le système de pompage du XIXe siècle, d'une fière allure industrielle. Le lieu a failli s'appeler "La Maison du vélo" et s'offre principalement au cyclo-tourisme (location, réparation, gîte d'étape en dortoir, etc.), mais aussi aux piétons venus goûter la cuisine du chef ou boire un verre sur la terrasse. Ouvert de mars à fin octobre. Téléphone 05 53 96 15 51.

- La Barque Agenaise, au bout du pont-canal à droite. Ce nom un peu boiteux désigne en fait une baraque où Jojo, DJ le soir à l'Indé, presse des fruits sous les arbres à longueur d'après-midi (13-19 h de mai à octobre). C'est une rafraichissante ressource après un demi kilomètre sous la cagnagenaise pour y parvenir, à la suite d'une bière au Café Vélo permettant d'attaquer le parcours.Téléphone 07 69 06 34 62. 

 

 Symbole de l'être bien ensemble, un "apéro-langues" à L'Indé.Symbole de l'être bien ensemble, un "apéro-langues" à L'Indé.