UA-122230937-1
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Fontaines

L'eau courante des espaces publics est un bienfait spirituel et sensuel pour une ville, surtout si celle-ci est soumise à ces pénibles chaleurs d'été dont on sait maintenant qu'elles iront en empirant.

L'Agen de jadis serait donc riche d'au moins trente-six fontaines, si l'on en croit Pi
erre Saucaz-Laramé, un ancien ingénier agronome qui arpente la cité à la recherche de ses points d'eau parfois cachés et mis à sec par l'inintelligence des gens qui gèrent. Une exposition des photographies de ses découvertes eut lieu un jour à la galerie Montesquieu, mais d'une durée hélas très courte et en plein cœur de l'été, à reprogrammer donc. On espère que ce monsieur nous enverra quelques-unes des images les moins connues et, surtout, qu'il va convaincre la municipalité de rouvrir ses robinets, pour le  plus grand bonheur des enfants, des anciens, des touristes et des promeneurs. 

Elle pourrait commencer par la mignonne installation en ruisseau qui ceinturait la place du Poids de la ville, asséchée et méprisée par ses riverains et les services d'entretien. Une vieille photo la montre ci-dessous, que nous avons découvert sur le remarquable blog de Patrick Planès, entre autres activités chroniqueur à Radio Bulle.


Dernière heure : L'Hebdo (Quidam) nous informe que 250 000 € vont être dépensés pour la rénovation de cette placette à l'abandon et remplacer - tenez-vous bien - "l'actuelle fontaine par une fontaine sèche" ! Assécher la sécheresse, voilà un tour de force qui mérite bien un quart de million.


Dernière dernière heure : la ville a finalement décidé de craquer 1,1 million pour ces quelques mètres carrés. La fontaine sèche va-t-elle sécher nos finances ?

 Et la réponse, un an plus tard, nous n'allons pas tarder à vous la donner...

 

 

Quant aux fontaines d'eau potable gratuite, est-il un service public de plus haute nécessité que cela ? Une application dite water map + fountains  sur l'Apple Store informe la population entière de notre planète que la ville d'Agen en propose deux, vous avez bien lu, deux.

 

*

 

La plus étrange des fontaines agenaises est celle que s'était fait construire l'ingénieur Lomet dans son jardin de la rue aujourd'hui du même nom. En fait, il s'agit d'une récupération et d'un hommage à des vieux murs, en même temps qu'une création romantique. La base Mérimée du Ministère de la culture dit :"La fontaine a été réalisée dans une grotte creusée dans la maçonnerie de l'ancien rempart urbain et la paroi d'un puits. L'aménagement de cette fontaine avec deux colonnes et deux banquettes en pierre, la présence de deux bassins et d'un conduit voûté d'évacuation d'eau évoquent un nymphée. Cet ensemble pourrait correspondre au projet d'aménagement d'un parc paysager avec pont et plans d'eau par le baron Lomet, propriétaire des lieux au début du 19e siècle." Bien que très amoindrie, cette "folie" a été classée en 1992, ce qui n'empêche pas les voisins, dont la CCI, qui utilise le jardin comme parking, d'y voir un dépotoir potentiel. 

 Photo MossotPhoto Mossot