UA-122230937-1
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

 

Tours et tourelles

 

 

 
Un peu comme à Toulouse, une tourelle-escalier flanque élégamment certaines façades agenaises anciennes. Celles de l'hôtel de Monluc (musée, ci-contre) sont fameuses, ainsi que les "mirandes" ou la tour du Chapelet ci-dessous, bien plus ancienne et autrefois défensive (aujourd'hui dévolue à la défense de l'architecture avec Stéphane Thouin, qui y a son agence verticale).
Bien d'autres tours ont existé, dont il ne subsiste que celle dite de la Poudre, qui a failli finir en bar d'hôtel il y a peu. Quant à la tour du bourreau il n'en reste qu'un moignon quelque part.

Enfin, le XIXe siècle a vu des imitations s'ériger, mais elles ne contiennent que des commodités, et parfois, juste un rêve.
                                                                                                                                                                                                                               

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En haut de la tourelle au bois dormant soupire peut-être une belle captive (hôtel de Sevin)En haut de la tourelle au bois dormant soupire peut-être une belle captive (hôtel de Sevin)

Cet impressionnant vestige un peu fantomatique (personne ne le regarde plus) est pourtant chargé d'histoire : porte de Saint-Gillis, hôtel Central Moderne, Kommandantur, clinique Esquirol... Cet impressionnant vestige un peu fantomatique (personne ne le regarde plus) est pourtant chargé d'histoire : porte de Saint-Gillis, hôtel Central Moderne, Kommandantur, clinique Esquirol...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Curieuse tourelle flanquante avec archère, dans l'ombre de la ruelle des JuifsCurieuse tourelle flanquante avec archère, dans l'ombre de la ruelle des Juifs